Le blé… mais encore!?

Le blé a été n°1 pendant des années en Europe. Aujourd’hui, ce n’est plus tout à fait le cas. Certains le digèrent mal, d’autres ne le digèrent pas du tout, comme c’est le cas pour les personnes souffrant de la maladie cœliaque. Une autre catégorique a simplement envie de varier son alimentation.

Je vous présente 5 alternatives au blé, avec ou sans gluten:

Le sarrasin (lat. Fagopyrum esculentum) est originaire d’Asie du Nord-Est. Il est consommé et considéré comme une céréale, toutefois il ne fait pas partie de la famille des graminées.

Il a peu d’impact sur la glycémie, est riche en fibres solubles et a un fort pouvoir de satiété. C’est une bonne source en Magnésium, Potassium et Phosphore, protéines végétales, vitamines B5 et PP.

Il ne contient pas de gluten.

On peut le consommer comme un riz, sous forme de farine pour diverses préparations, comme les crêpes, …

Le quinoa (lat. Chenopodium quinoa) est originaire des hauts plateaux d’Amérique du Sud. Comme le sarrasin il est considéré comme une céréale sans en être vraiment une.

Il est riche en fer et en protéines, il contient même tous les acides aminés essentiels, ce qui est rare chez un végétal. Il a peu d’impact sur la glycémie et est très digeste.

Il ne contient pas de gluten.

Il peut être cuisiné comme un riz, froid en taboulé, sous forme de galettes, …

L’avoine (lat. Avena sativa) est originaire d’Asie et du Proche-Orient.

Elle est riche en protéines, acides gras, lécithine, vitamines du groupe B, Magnésium, Calcium, Fer et Zinc. Elle est composée de fibres solubles et peut donc  être intéressantes lors de gastro-entérite, colite ou autre problèmes digestifs. Elle contient un élément qui a un rôle bénéfique sur le taux de cholestérol et sur la glycémie.

Elle contient du gluten.

On peut l’utiliser en flocon dans le muesli, dans la composition de biscuits secs ou de gâteaux, en farine, …

Le seigle (lat. Secale cereale) est originaire du Moyen-Orient.

Il est riche en vitamines du groupe B et en vitamine E. Il contient beaucoup de fibres solubles et donc entraine une faible réponse glycémique. C’est également un bonne source de Manganèse.

Il contient du gluten.

On peut l’utiliser en farine pour faire du pain au levain, ou en grain comme un riz, mais aussi sous forme de flocon.

Le millet (lat. Fanicum milliaceum) est originaire de Chine.

Au Moyen-âge on le consommait beaucoup en bouillie ou galettes. Il a été remplacé progressivement par la pomme de terre et le maïs. C’est une des premières céréales cultivées en Europe.

Il est riche en Fer, Calcium, Magnésium et silice. On dit qu’il est revitalisant. De plus il est très digest et peu allergène.

Il ne contient pas de gluten.

Sa saveur est douce. Ses flocons peuvent se consommer en muesli et sa « semoule » en galettes, gratins, …

Voici un petit truc simple afin d’obtenir tous les acides aminés essentiels avec les protéines végétales :

associer une légumineuse et une céréale !

Ex : semoule de blé-pois chiche ; riz-lentilles ; etc.

 

Sources : www.passioncereales.fr; www.passeportsante.net; Se soigner par les légumes (…) Dr. Jean Valnet ; Le guide familial des aliments soigneurs Dr Jean-Paul Curtay

2 réflexions sur « Le blé… mais encore!? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*