Brûlures d’estomac

Près de 30% de la population ressentent au moins occasionnellement des brûlures d’estomac.

Quid ?

Les brûlures d’estomac aussi appelées reflux gastro-œsophagien (RGO) sont le résultat d’une remontée acide par l’œsophage en provenance de l’estomac. Le suc gastrique étant par définition acide, il n’est pas adapté à la paroi de l’œsophage, d’où les douleurs ressenties ainsi que les sensations de brûlures et/ou d’irritation.

Une autre cause remarquée est due au sphincter, un muscle, qui a pour rôle de maintenir les sucs gastriques produits par l’estomac, et lorsqu’il dysfonctionne son rôle n’est plus tenu.

Une hernie hiatale peut également être en lien avec un RGO. La partie de l’estomac située près de l’œsophage remonte au niveau de la cage thoracique par le diaphragme, d’où la sensation de douleur.

 

Symptômes

Comme indiqué ci-dessus les symptômes peuvent être : sensation de brûlure qui remonte derrière le sternum, remontée acides donnant un goût amer dans la bouche. D’autre symptômes sont observés, moins souvent: voix enrouée (surtout le matin), mal de gorge chronique, toux chronique ou hoquet fréquent, nausées, problèmes dentaires.

 

Aliments à choisir et à éviter

Malgré qu’aucune étude sérieuse n’ai établi un lien clair entre la consommation de certains produits et le RGO, de nombreuses personnes ont observé une aggravation des symptômes à la consommation de certains aliments.

 

  • Les aliments contenant de la caféine ou théine sont à proscrire car ils favorisent le relâchement de sphincter.
  • Les boissons gazeuses augmentent les ballonnements et sont dommageable pour le sphincter.
  • Les produits riches en matière grasse sont également à limiter car le gras ralenti le processus de digestion et un aliment qui demeure longtemps dans l’estomac va accroître la sécrétion des sucs gastriques.
  • Les aliments acides et/ou épicés ont tendance à augmenter l’acidité déjà produite par l’estomac et enflammer d’avantage les parois de l’œsophage.

 

Adoptez un mode de vie sain

  • Stop au tabac : la cicatrisation de l’œsophage chez un fumeur est ralentie et le fonctionnement du sphincter est affecté.
  • Stop à l’alcool : augmente la production des sucs gastriques
  • Surpoids : on a observé que la perte de poids réduisait le RGO
  • Lutter contre le stress : facile à dire me direz-vous ! Trouver ce qui nous détend (musique, marche, yoga, réflexologie, respiration, etc.) car le stress aggrave la douleur

 

Quelques gestes simples et faciles à appliquer

  • Eviter les repas copieux et gras, privilégier les aliments légers et fractionner vos repas. Mastiquer, prenez le temps de bien mâcher les aliments car la salive est riche d’enzymes, c’est une prédigestion, ce qui soulage le travail de l’estomac.
  • Ne pas se coucher trop rapidement après le repas du soir, préférer attendre 3 heures avant de se mettre au lit. Cela laisser le temps à votre estomac de commencer le processus de digestion.
  • Vous pouvez surélever votre tête d’environ 15 centimètres avec des coussins, la position couchée favorisant les remontées acides.

 

+
Eau plate, certaines tisanes Café, thé, boissons gazeuses
Fibres céréales au grain entier (blé, son d’avoine) Chocolat
Fruits et légumes : poire, pomme, courge, pomme de terre Agrumes (citron, pamplemousse, orange, etc.)
Réglisse (racine à prendre sous forme de poudre ou infusions) Viande grasse, fromage, charcuterie, fromage
Curcuma (rhizome séché en poudre, infusion, teinture mère) Menthe verte et poivrée
Guimauve (racine : riche en mucilage et pectine) Tomate
Aloe vera
Jus de pomme de terre
Argile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*